Paléographie
Paléographe professionnelle - Transcription soignée de vos textes anciens - Cours - Formations

Categories

Accueil > Blog Paléographie > R comme le réel passé de recongnoistre et recepvoir

20 juin 2015
L. Hervieu Paléographie

R comme le réel passé de recongnoistre et recepvoir

Participe passé des verbes reconnaître et recevoir au 17e siècle dans la Hague

ou comment réviser votre conjugaison ... #ChallengeAZ


Les actes originaux choisis en exemple sont des contrats notariés photographiés aux archives départementales de la Manche.

Les transcriptions respectent les conventions suivantes :

  • Entre 1580 et 1715 : les règles actuelles sont appliquées concernant la ponctuation et l’emploi des majuscules, sans tenir compte de la pratique du scribe. Absence d’accents à l’intérieur des mots : seul l’accent aigu est utilisé sur la lettre e en monosyllabe ou en syllabe finale, l’accent grave n’est utilisé que dans les prépositions et les adverbes monosyllabiques pour les distinguer des mots homographes ; on accentue les finales en "ée".

Forme fréquente du passé composé des verbes reconnaître et recevoir.
Extraits de la minute d’un contrat du 06/12/1657 à Omonville-la-Rogue (Hague) :

JPEG - 530.3 ko
Extrait du 5 E 14947 aux archives départementales de la Manche (cliché L. Hervieu)
"[...] lequel a recongneu avoir eu et receu de [...]". Paléographie Laurence Hervieu.

JPEG - 771.2 ko
Extrait du 5 E 14947 aux archives départementales de la Manche (cliché L. Hervieu)
"[...] a recongneu estre payer [...]". Paléographie Laurence Hervieu.

Vous me promettez donc de ne plus faire l’erreur fréquente de conjuguer "il a reconnu, il a eu et reçu" et vous vous engagez à reconnaître :

  • Primo, le "n" ajouté avant le "gn" : il a recongneu, et non il "a reconnu". Notez que cette forme se retrouve fréquemment dans d’autres mots en "gn", exemple Valongnes et non Valognes.
  • Secundo, le "eu" final des participes passés des formes actuellement en "u" des verbes reconnaître et recevoir, anciennement reconnaistre, mais aussi recongnoistre, du latin recognoscere, et recepvoir, du latin recipere : "il a recongneu avoir eu et receu" et non "il a reconnu avoir eu et reçu".

Le participe passé du verbe avoir - "il a eu" - n’a pas varié depuis cette année 1657.
D’où vient la perte de ce "eu" final pour "il a recogneu", il a "receu", que l’on peut également observer pour le participe passé du verbe devoir, aujourd’hui "il a dû", mais hier, "il a deu", et bien d’autres participes passés aujourd’hui en "u" ou "û", hier en "eu" ?
Au vu de la prononciation "u" du "eu" actuel dans "il a eu", il me semble que ces anciens participes passés en "eu" devaient se prononcer de la même manière, "u" et non "eu". Peut-être un début de réponse !


Transcription Paléographie Laurence Hervieu 20/06/2015. Merci de ne pas maltraiter ce travail en le recopiant, faites plutôt un lien !

Contact, demande de devis pour un cours de paléographie, une transcription d’actes anciens, un stage, une formation : Laurence Hervieu.

Réactions

R comme le réel passé de recongnoistre et recepvoir - Notez cet article
11 votes

Article suivant / précédent

Partager

Commentaires

Répondre à cet article