Paléographie
Paléographe professionnelle - Transcription soignée de vos textes anciens - Cours - Formations

Categories

Accueil > Blog Paléographie > M comme la monnoye ayant cours et mise en ce pays

15 juin 2015
L. Hervieu Paléographie

M comme la monnoye ayant cours et mise en ce pays

Extraits choisis de règlements en espèces dans différentes monnaies, au 16e et 17e siècle (Manche, Gironde)

ou de la complexité des paiements en espèces en ce temps où l’euro restait à inventer ... #ChallengeAZ


Au 16e et 17e siècle (exemples choisis ci-dessous), deux types de monnaies cohabitent : une monnaie de compte, utilisée pour calculer les rentes dues (sorte de monnaie fictive qui n’existe que sur le papier), et une monnaie (ou plutôt des monnaies !) utilisées pour les règlements en espèces aux termes prévus dans les contrats ou au moment de l’achat d’une terre, d’une maison, etc.

Dans la Manche, au 17e siècle, vous trouverez par exemple des sommes exprimées en livres tournois   (déclinées en sols et en deniers), mais lorsqu’il s’agit de régler en espèces sonnantes et trébuchantes, l’opération peut devenir complexe ! Je vous laisse savourer le détail de ces quelques extraits (au survol de la souris sur quelques termes, vous obtiendrez les définitions).

Transcription
selon les règles applicables pour les textes de cette époque (vers 1580 - vers 1715), les finales en -ée sont accentuées, et l’accent grave peut être utilisé sur les lettres a, e et u dans les prépositions et les adverbes monosyllabiques pour les distinguer des mots homographes (à, là, dès, lès, où). La lettre e à l’intérieur d’un mot (maniere, pere, present) n’est jamais accentuée. Les règles actuelles sont appliquées concernant la ponctuation et l’emploi des majuscules, sans tenir compte de la pratique du scribe.


Extraits d’une quittance de 1581 à Saint-Martial (Gironde).
(Réf. 3E6822 - 1581 F132, archives départementales de la Gironde).
Transcripteur : Laurence Hervieu Paléographie - septembre 2014.

Reconnaissance du paiement de la "somme de dix escutz sol  " ; "scavoir : cy devant, deux escutz et un quart, et le restant qui est sept escutz trois quars en neuf realz   de XX sous  , quatre quartz d’escu  , \dix/ unze testons   et monoye, tellement qu’il s’en est contenté".


Extraits d’un accord de 1587 à Saint-Martial (Gironde).
(Réf. 3E6827 - 1599 F255, archives départementales de la Gironde).
Transcripteur : Laurence Hervieu Paléographie - septembre 2014.

"[...] auroict conveneu payer, bailler et dellivrer la somme restante de quinse
escuz en la maniere que s’ensuit.
[...] c’est assavoir   : la somme de cinq escutz sol   en deux pistolles d’or   vallant deux escuts piece, deux realles   de vingt soulz   piece, ung quart d’escu   et ung reau   de cinq soulz  , faisant ladicte somme de cinq escutz sol  , tellemant que ledict Fortassiés s’en est contanté et en a quitté et quitte ledict Meslier et les siens".


Extraits de l’achat d’une maison à Groslay par Jacques Heusey, prêtre de Groslay, en 1653.
(Réf. fond Capelle, archives départementales de la Manche, cliché F. Heusey).
Transcripteur : Laurence Hervieu Paléographie - octobre 2013.

"[...] vente, cession et trensport ainsy faict et aulx charges que dessus, oultres moyennent la somme de deux cens livres tournois  , argent francq à ladicte
venderesse, quy payés, comptés, nombré luy ont esté presentement par ledict sieur acquereur en presence du tabellion soubzsigné et des tesmoings cy aprés nommez, en espesse de louis d’or   vallant douze livres, pistolle d’Espagnes  , louis d’argent   vallant soixante et dix soulz  , et aultres monnoye, le tout bon et ayant de present courps, dont ladicte venderesse c’est tenu et tient pour bien comptante comme ayant icelle somme de deux cens livres tournoiz   eu et receu, et en a quitté et quitte ledict sieur acquereur de tous aultres ; avecques la somme de soixante soulz   tournois pour le vin   du present marché, dont ladicte venderesse c’est tenu pareillement pour bien comptante" [Laurence Hervieu Paléographie].


Extraits d’un contrat de vente en 1584 à Omonville-la-Rogue (Hague, Manche).
(Réf. 5E14940, archives départementales de la Manche).
Transcripteur : Laurence Hervieu Paléographie - mai 2015, acte visible sur lesEcritoires, cliché L. Hervieu.

"Et fut
faicte ladicte vente par le prix et somme de
vingt escus d’or solz   en principal   et
ung quart d’escu   en vin   ; laquelle somme lesdicts
vendeurs en ont confessé avoir eue et receue ; [...] [Laurence Hervieu Paléographie].


Extraits d’un contrat de vente en 1657 à Omonville-la-Rogue (Hague, Manche).
(Réf. 5E14947, archives départementales de la Manche).

JPEG - 1.5 Mo
Extrait du 5 E 14947 aux archives départementales de la Manche (cliché L. Hervieu)
Omonville-la-Rogue, Manche, 1657 : "et à luy presantement payez, conptez et nonbrez en or et argent conptant de cours et misent à l’ordonnance" [Laurence Hervieu Paléographie].

"Et fut en outtre ladicte
vente faicte par le prix et somme de
vingt sept livres tournoiz   de principal  ",
"franchement venant aux mains dudict
vendeur et à luy presantement payez,
conptez et nonbrez en or et argent con[ptant]
de cours et misent à l’ordonnance
 ; donc
et du toult icelluy vendeur sces tenu
comptent et bien payé" [Laurence Hervieu Paléographie - juin 2015].


Vous trouverez fréquemment la mention par le tabellion d’un paiement en "monnoyes ayant cours et mise en ce pays", ou variantes tels que "ayant cours et mise selon l’ordonnance de ce pays" : le tabellion réduit ainsi la taille du contrat et la longueur de l’énumération.
Cet article sera complété dès que possible avec un autre texte illustrant parfaitement cette multitude de monnaies en provenance de divers pays !


Transcription Paléographie Laurence Hervieu 15/06/2015. Merci de ne pas maltraiter ce travail en le recopiant, faites plutôt un lien !

Contact, demande de devis pour un cours de paléographie, une transcription d’actes anciens, un stage, une formation : Laurence Hervieu.

Réactions

M comme la monnoye ayant cours et mise en ce pays - Notez cet article
10 votes

Article suivant / précédent

Partager

Commentaires

Répondre à cet article